l'analograffiti ou l'anti PowerPoint #2

La deuxième semaine de confinement va bientôt s’achever. J’espère que vous vous portez bien, que vous prenez soin de vous et de vos proches, que vous ne sortez pas.

Pendant cette période de confinement, il peut être intéressant de prendre le temps de faire des choses que nous ne faisons que trop peu : jouer avec l’élasticité de notre cerveau, apprendre de nouvelles choses, tester, développer notre créativité. Aussi, j’ai ouvert en express (et en version gratuite. Merci de votre indulgence et désolée

pour la pub) un blog sur lequel je posterai chaque jour (vers 16h30) un exercice de créativité. Il s’agit d’exercices dessinés que vous pouvez faire en famille. Amusez-vous, lancez vous des défis, prenez du temps pour vous ou avec vos enfants, amis (en rdv numérique pour ces derniers).

Le lien est le suivant Drawyourlife. Vous pouvez retrouver l’exercice sur Instagram (@drawthelightfacilitation)

Je vais continuer à poster sur le blog Chroniques Collectives toutes les deux semaines. Ces exercices de créativités quotidiens sont un vrai défi pour moi également !

C’est d’ailleurs pour cela que le post de la semaine, vous expose une méthode créative : l’analograffiti.


Cette technique a été inventée par l’allemande Vera F Birkenbihl.

L’objectif de l’analograffiti est de creuser un sujet à partir des lettres qui compose le mot. Pour chaque lettre, il s’agit de mettre un mot commençant par la même lettre et un dessin. Le mot et le dessin choisis doivent avoir du sens pour la ou les personnes qui réalisent l’analograffiti.


L'analograffiti explication en images

Pour Vera F Birkenbihl le principe de la première lettre commune permet d’éviter le blocage, de simplifier le choix du mot. Il faut être spontané, quitte à ne pas utiliser toutes les lettres du mot.

L’ajout d’un dessin permet de rendre concret le mot choisi. Comme je l’ai déjà dit, le mot est polyphonique, abstrait. Le dessin donne une représentation physique au mot et plus particulièrement au sens qu’a ce mot pour la ou les personnes. Le dessin inscrit donc le mot dans la réalité.

Cette technique sollicite l’inconscient. Le choix du mot se fait souvent par association. Elle est donc à privilégier lors de séance de brainstorming. L’analograffiti est également un exercice à proposer lorsque l’on doit obtenir une définition commune d’un concept (en début de projet notamment, pour mettre tous les partenaires d’accord). Ou encore dans le cadre d’une séance de résolution de problème. Il permet alors d’en découvrir toutes les facettes.

L’analograffiti peut également être utilisé pour réaliser des présentations et compte-rendu. Il permet, de manière ludique et esthétique, de rendre compte d’une réflexion menée ou d’une problématique posée par un groupe.

Vous trouverez ci-dessous, deux analograffitis réalisés à partir des questions de travail et des premières pistes d’amélioration proposées par deux groupes lors de formations managériales. Les analograffitis ont permis d’exposer le travail mené en sous-groupe et d’introduire le temps de co-construction en groupe complet.




N’hésitez pas à tester la méthode chez vous pour pouvoir vous lancer quand l’activité en présentiel aura reprise. Vous pouvez poster vos essais en commentaire de ce post.

De mon coté, je vous donne rdv dans 2 semaines (le vendredi 10 avril). En l’attente, n’hésitez pas à relire les articles précédents.

Portez-vous bien et encore une fois, restez chez vous.


Drawthelight Facilitation - Gaëtane Perrault

drawthelightgp@gmail.com

06 23 09 50 26

5 bis, rue Antoine Chantin

75014 PARIS

FRANCE

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement

© 2020 Drawthelight facilitation- Gaëtane Perrault. Proudly created with Wix.com