Le Meta langage ou le sens collectif des mots

J'ai assisté il y a peu au webinaire de soutenance des étudiants de la promotion N°6 du DU Intelligence collective (celui que je vais intégrer à la rentrée 2020).

Un atelier m'a particulièrement interpellé. Celui mené par François-Xavier Pasquier intitulé De la tête au coeur, pour vivre le chaos en confiance!

Cet atelier m'a plongé dans un état que j'ai souvent connu lors de réunions, de suivis de projets. Un état d'embarras profond face à l'incapacité de trouver les mots pour décrire une situation, un sentiment. Cet état qui débouche sur une incapacité à communiquer correctement.

Synthèse des propos de François-Xavier Pasquier DU Intelligence collective promotion N°6

La bonne communication est pourtant la base de toute chose et c'est pour cela que je me suis formée à la pensée visuelle. Utiliser le dessin, le langage imagé pour se mettre d'accord sur les mots et surtout sur leur sens. Sur le sens qu'ils ont pour ce collectif, dans ce contexte précis. Le sens qu'ils prennent pour atteindre l'objectif du moment. Les mots ont une signification différente pour tous, en fonction du lieu et des parcours. Ils sont polyphoniques, se sont des "mots-valise". L'expression populaire dit que l'on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres, et bien il en est de même avec les mots.


C'est pourquoi dans les ateliers d'introduction à la pense visuelle que je mène dans des équipes projet, j'exploite souvent la technique des cartes conceptuelles.

Fiche technique de l'atelier "cartes conceptuelles" -Drawthelightfacilitation.com - Gaëtane Perrault

Cette technique permet en moins de 30 minutes (le plus long étant souvent l'étape du dessin, car il faut passer quelques blocages), de se mettre d'accord sur un mot; Mais aussi de vérifier le sens des choses, de mettre à jour les blocages au sein de l'équipe projet.

Prenons l'exemple d'un travail autour du mot "innovation". Un premier groupe utilise l'ampoule pour définir/dessiner l'innovation. Pour elle l'innovation se retourne dans la notion d'idée, de nouveauté. Un second groupe utilisera la métaphore de la chrysalide qui devient papillon. Pour cette équipe l'innovation est un processus.


Un atelier cartes conceptuelles au Labo d'innovation publique Mulhouse Agglomération

Dans son dessin/définition le premier groupe met en avant la nécessité de renouveler les idées et propositions, d'être stimulé. Il veut de la nouveauté.

Le second groupe pense que l'innovation est un processus long, globale et qui demande à opérer des changements. Peut être estime t'il (consciemment ou non) qu'il faut revoir les cadres de collaboration, les process de travail, créer ou développer des conditions favorables au développement de la culture de l'innovation...


François-Xavier Pasquier propose une autre technique pour partager un langage commun. Cette technique me semble pouvoir davantage resserrer le collectif. Il propose tout simplement d'inventer un langage. Ce langage est le résultat d'analogismes ou de métaphores capables de décrire un état ou une situation qui fait sens pour le groupe.

On propose au groupe de se plonger dans l'état ou la situation que l'on cherche à nommer. Il faut prendre le temps d'analyser notre ressenti physiologique et psychologique. D'analyser l'intensité de cet état (est-ce agréable et intense ou désagréable et faible?..). L'écoute de la verbalisation de l'état ou de la situation amène chez le groupe des images, des analogies avec d'autres situations vécues, des scènes de livres ou de films... On recueil alors ces images, ces scènes pour créer un mot qui décrira l'état et la situation pour ce groupe.


Cette technique, que j'ai reprise de manière visuelle, favorise la cohésion d'équipe car elle dote ses membres d'un langage propre, d'une identité.


Fiche technique atelier visuel de méta-langage utilisé lors des boots créativité des programmes de suivi personnalisé par le dessin *

A l'heure des réseaux (qu'ils soient humains ou numériques), à l'heure du travail à distance, utiliser un langage impactant qui à un sens pour le groupe est primordiale. Ces techniques

permettent de remettre du lien, du sens et de donner au groupe une identité en cette période de distanciation sociale et de forte incertitude.


Je vous souhaite une bonne pause estivale. Nous nous retrouvons le 3 septembre.

D'ici là portez vous bien et restez prudents.



Drawthelightfacilitation - Gaëtane Perrault


*Si vous voulez en savoir plus sur l'accompagnement personnalisé par le dessin, suivez le lien vers mon blog de créativité par le dessin Drawyourlife.

drawthelightgp@gmail.com

06 23 09 50 26

5 bis, rue Antoine Chantin

75014 PARIS

FRANCE

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement

© 2020 Drawthelight facilitation- Gaëtane Perrault. Proudly created with Wix.com