Rebondir, rêver et se réaliser ou comment emprunter la voie du positif en 2021

La fin de l'année a été riche. Je n'ai pas eu le temps de réaliser un bilan de l'année 2020. Aussi, lundi 4 janvier 2021, jour de rentrée pour bon nombre d'entre nous, je me suis assise, le stylo et la page blanche face à moi pour réaliser un bilan.

Mon cerveau, cette complexe machine programmée pour notre survie, m'a très vite envoyé la liste des choses que je n'ai pas pu faire, des émotions négatives ressenties, des doutes et des ratés. Alors, j'ai posé le stylo pour prendre une grande respiration.


Réaliser un bilan, un état des lieux est quelque chose d'indispensable pour toute structure. Il permet de faire un point, de savoir où nous nous trouvons sur le chemin de l'objectif et donc de pouvoir valider des étapes, envisager de nouvelles possibilités, faire évoluer les manières de mettre en oeuvres. Certes, mais qu'exprimons-nous le plus facilement, le plus spontanément lorsque nous réalisons un bilan? Ce qui n'a pas fonctionnè, les freins, les trucs à ne surtout pas refaire.


Parfois même un projet, une question de travail visant à débloquer une situation, à trouver des voies d'amélioration, des solutions innovantes, débouche sur une étude des freins . Frein à l'action, freins à la mobilisation, à la mise en oeuvre...

Pourquoi passer par le négatif lorsque l'on veut aller vers du mieux? C'est ce pourquoi notre cerveau est programmée. J'en convient. Mais, nous sommes généralement capables de composer avec nos biais cognitifs. Pourquoi pas dans ce cas ? Ferions nous face ici à un biais sociétale ?


Il existe pourtant une autre méthode : l'Appréciative Inquiry. Cette méthode consiste à puiser dans nos réussites passées les éléments nous permettant d'aller vers du mieux, d'atteindre nos objectifs. C'est une méthode qui est basée sur des échanges en binôme (ou trinôme), des interviews qui donneront les éléments pour un échange de groupe au cours duquel seront prises les décisions et seront traités les éléments problématiques.

En effet, composer avec les réussites, les joies et le positif ne signifie en rien ignorer les problèmes. Les membres d'une équipe sont conscients des difficultés, ils les emportent avec eux. Même sous des abords positifs, elles seront exprimées et traitées chemin faisant.





L'appréciative inquiry est une méthode légère qui repose principalement sur 5 piliers nommées les 5-D

- Definition (define positive core): c'est l'élément centrale de la méthode. Il permet de définir un projet, un objectif positif (c'est en faite la question de travail). Ce sont les les commanditaires qui ont la responsabilité du choix du sujet/ thème qui sera abordé. Les facilitateurs les aident à comprendre ce qu’il souhaitent vraiment , qu’elle est la question essentielle à ce stade. Une fois cette question trouvée, il faut en soigner la formulation. Elle doit être stimulante, concrète et motivante et bien sûr positive.

-Découverte (discovery): il s'agit ici d'apprécier ce qui est, de faire un bilan du positif, des réussites et des joies

-Rêver (dream): il s'agit ici de nous interroger en groupe sur ce que nous voulons pour notre futur. Et bien-sûr nous sommes ici dans un contexte où le futur est une page blanche sur laquelle il est permis de tout inscrire. Il s'agit d'un futur idéale et souhaitable. Pour définir ce rêve les binômes (ou trinômes) appréciatifs sont généralement amenés à formuler 3 souhaits pour renforcer la vitalité et la bonne santé de leur action individuelle.

-Designer (design): à cette étape nous commençons à nous projeter sur la réalisation de cette situation rêver. A imaginer comment cela sera t-il ?

- Destin (destiny): Il s'agit maintenant d'imaginer comment accéder à ce rêve. De réaliser, par exemple, un plan d'action



La méthode appréciative apparait souvent comme un "bol d'air" au milieu des méthodes traditionnelles. Il y a l'idée qu'elle donnera un résultat car tout le monde y trouvera sa place. Elles est appréciée car elle permet de combiner idéalisme et réalisme. Car, oui, dans chaque organisation, même dans les pires moments, il y a des choses qui fonctionnent.

Utiliser l'appréciative inquiry c'est prendre le risque de faire émerger des rêves et des envies et de devoir composer avec cela. N'est ce pas une belle manière de redonner du sens au rôle de manager ?


Comme toutes les méthodes, l'appréciative inquiry n'est pas adaptée à toutes les situations et demande une grande préparation en amont. Elle demande également de grandes capacités d'adaptation pour le facilitateur qui la pratiquera dans le cadre d'un coaching. Il est donc conseillé de se former sur cette méthode en particulier.

Cependant, il peut être intéressant dans le cadre d'un projet, d'une séance de co-construction d'y avoir recours pour certaine étape. Je compte personnellement emprunter cette méthode pour faire connaissance avec mes futures collègues et les enjeux de mon nouveau poste au sein du laboratoire d'innovation participative de la Bibliothèque Nationale de France (l’Acco{lab). Je prends donc un soin particulier à me professionnaliser sur cette méthode, notamment en faisant une relecture assidue de l'excellent ouvrage de Jean Pagès (Le coaching avec la méthode Appréciative Inquiry: Conduire le changement en s'appuyant sur les réussites. Eyrolles, 2018).


Stylo à la main, feuille blanche devant soi, et les 5 piliers de l'appréciative inquiry en tête, votre bilan de l'année 2020 à maintenant un autre visage. Et vous vous donnez le droit de rêver et de réaliser vos rêves en 2021.


Portez-vous bien,

Drawthelight Facilitation - Gaëtane P.



22 vues0 commentaire

drawthelightgp@gmail.com

06 23 09 50 26

5 bis, rue Antoine Chantin

75014 PARIS

FRANCE

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement

© 2020 Drawthelight facilitation- Gaëtane Perrault. Proudly created with Wix.com